What Dafouk ?

 

Vous l’aurez sans doute compris, le nom Dafouk est une allusion à peine cachée à cette merveilleuse expression chère à Robert De Niro et largement utilisée sur internet qu’est “What the fuck”. Mais Dafouk c’est également un clin d’oeil appuyé à la génération Facebook avec une pointe de “Nardinamouk” en plus (après longues délibérations nous avons choisi de vous épargner toute référence au Zouk, même si le zouk c’est la vie quand même).

Dafouk en quelques mots c’est un site mais pas que, ce sont des vidéos mais pas que et c’est également du contenu sur Twitter et sur Facebook mais pas que (on n’a pas vraiment encore trouvé quoi mettre après le “mais pas que”, c’est surtout pour donner du rythme à la phrase, mais pas que…). Un seul objectif pour nous : divertir et faire rire (non ça ne veut pas dire la même chose, renseignez vous avant de juger, vous avez l’air malin maintenant). Parfois aussi faire réfléchir (est-ce une bonne idée ? vous avez quatre heures). Divertir en informant, informer en divertissant. Et surtout user et abuser de la liberté d’expression tout en restant bien entendu dans le cadre de la loi car les procès ça prend un temps fou et ça coûte un bras.

 

Quand certains nous demandent si nous ne craignons pas pour notre vie à prôner une liberté de ton totale dans une société française qui n’a rarement était aussi coincée du cul. On répond alors invariablement et sans aucune hésitation “même pas peur, t’as vu”. Bon, vous pourrez bien évidemment et non sans avoir un minimum raison trouver que c’est assez facile de jouer aux héros derrière un écran. Oui, probablement… en même temps… vous croyez que c’est marrant de passer douze heures par jour derrière un écran ? Vous pensez pas qu’on aurait préféré être testeurs de piscines au Club Med ou responsables contrôle qualité chez Durex ? Mais non. Nous n’avons pas cédé aux sirènes de la facilité et au diktat du consumérisme (ce dernier point est à vérifier, s’il y a un économiste dans la salle qu’il se fasse entendre). Nous avons décidé par souci de salubrité publique et dans un élan de confraternité d’offrir aux gens qui passent également leur vie devant un écran (on parle de vous là) un contenu qui, selon nous, n’existait pas ou en tout cas pas dans la forme que nous voulions lui donner.

 

Un bref mode d’emploi, le kit de survie de la planète Dafouk : Pour les vidéos, vous savez déjà où les trouver ( si  si cherche autour de toi),  pour le site on se cherche encore un peu mais nous mettons un point d’honneur à ne pas faire comme les scientifiques du CNRS et à trouver un jour quelque chose de cohérent. Comme vous pouvez le constater les premiers articles sont déjà là (on a bien pensé à ne mettre que des pages blanches sur le site les premiers mois mais vous alliez encore trouver à redire), les suivants sont en cours d’écriture (on appelle ça du teasing dans le jargon du star-système) et puis les prochains seront, nous l’espérons, signés par vous. En tout cas c’est l’idée principale qui nous fait avancer : Dafouk ne rime pas avec participatif pour rien (ah, on nous signale que cela ne rime pas, tant pis, les statuts de la société sont déposés, nous proposons à l’Académie Française de transformer participatif en participafouk). Nous vous invitons donc à nous proposer des projets ou, pour les plus feignants, de tout simplement à commenter, à aimer, à partager et à regarder (pour les critiques merci d’aller voir les concurrents, on a déjà deux dépressifs dans la bande si on pouvait éviter d’en rajouter…).

 

Malgré le soin apporté à cet édito (utilisation intensive de crème hydratante et d’anticernes nous sommes conscients qu’il restera l’un des articles les moins lus du site (nous tablons sur un chiffre d’à peine supérieur à un misérable milliard). Mais nous espérons que ces quelques lignes vous auront donné envie de nous accompagner dans l’aventure Dafouk.

 

A très vite (pas demain nous avons un déplacement en Tanzanie).


Jeremy, Notstephan et toute l’équipe vous embrassent (sauf Freddy, on ne sait pas pourquoi, il fait la gueule aujourd’hui).

ciotat_animation_small