Se remettre d’un festival est plus compliqué que de se remettre d’une cuite. Il s’agit de guérir de 4 jours de beuverie intense, sans dormir, sans se laver et sans boire une seule goutte d’eau parce que l’eau ça rouille.

C’est d’ailleurs pour cette raison que ces articles paraissent aussi tard après le Hellfest : l’équipe Dafouk a subi ce violent contrecoup sans suivre les conseils suivants. Ce qu’il faut faire mais aussi ce qu’il ne faut pas faire, c’est par ici !

 

Dormir

Vous ne vous en doutez absolument pas mais le meilleur conseil qu’on puisse vous donner c’est de dormir. Quitte à manquer un jour de travail. Ne sortez pas, restez dans votre lit et rattrapez toutes vos heures de sommeil.

A ne surtout pas faire !! : commencer un apéro dès votre arrivée chez vous. Après le long trajet du retour dans un état incertain, il est extrêmement déconseillé de refaire l’apéro une fois arrivé. Testé et désapprouvé.

 

Evitez les gens malades

Encore quelque chose à éviter, vos amis malades. Que ce soit vos meilleurs, votre copain/copine ou votre famille, bannissez de votre existence vos proches qui ont la crève. Sinon vous risquez de vous choper une otite qui vous collera à la peau pendant une semaine. Et non ça ne sent pas du tout le vécu !

Dans le doute, évitez tout contact humain. Devenez sauvage pendant au moins deux semaines après un festival. Même si votre chat éternue, enfermez-le dans une pièce où vous n’irez plus.

malade

 

Buvez de l’eau après un festival

Qu’est-ce donc ce liquide sans odeur et sans couleur ? De l’eau bien entendu. Apprenez à redécouvrir ce breuvage vital à votre survie et buvez-en des litres ! Sans modération. Et prenez une douche en rentrant aussi. C’est bien de ne pas se laver sur place mais dans la vie de tous les jours, vous passerez seulement pour un gros dégueulasse.

A ne pas faire : boire tous les jours pendant les deux semaines qui suivent votre festival. Vous aurez une migraine constante et en plus de votre otite ça ne fera pas bon ménage. Prévoyez donc fatigue chronique et incapacité à faire quoi que ce soit de votre vie pendant une durée d’au moins 15 jours. (Non ça non plus ce n’est pas du vécu)

Vous avez toutes les clés en main pour bien vous remettre d’un festival comme le Hellfest : boire de l’eau, dormir, faire du sport… Vivre le plus sainement possible en somme. Sinon vous en aurez pour plus de deux semaines à vivre dans un état second, à déprimer et à vous lamenter sur votre état pitoyable, mais vous ne pourrez-vous en prendre qu’à vous même !

festival hangover

 

Surmonter la dépression post-Hellfest

Au Hellfest ou dans n’importe quel autre festival, on se sent tellement chez soi que l’on a aucune envie de repartir. Une fois de retour dans notre appart, on ne se sent même plus chez soi. Cet endroit où on a l’habitude de vivre nous est inconnu. Mais pas de panique ! Les festivals reviennent généralement tous les ans alors dites simplement « A l’année prochaine ! »

Et un autre cadeau pour les lecteurs de Dafouk :