En tant que taulier de Dafouk et préparant activement la rentrée 2015-2016 de dafouk, je ne pouvais manquer ce rdv incontournable qu’est le festival d’Avignon. J’ai programmé 4 jours sans aucune  préparation si ce n’est que j’avais décidé d’aller voir les gens que je connais un peu et de me laisser guider par les recommandations. J’avais lu la veille cet article http://www.brain-magazine.fr/article/reportages/24616-En-Avignon et ça m’a plutôt bien mis dans l’ambiance.

4 jours 16 spectacles… c’est parti. Je préviens d’avance j’ai beaucoup de respect pour les gens qui écrivent des spectacles et qui montent sur scène donc je ne vais pas tailler qui que ce soit. Je n’ai rien vu de mauvais déjà , ça aide et même les choses que j’ai moins aimé j’essaye d’en dégager du positif. C’est mon psychiatre qui m’a recommandé ça.

J’avais prévu de citer une punchline par spectacle mais malheureusement j’en serais aujourd’hui incapable, je n’ai pas pris de notes et mal citer une vanne c’est la tuer. Mais je garde cette idée pour l’an prochain en prenant des notes.

Jour 0

Arnaud Demanche, le nouveau Schwarzenegger :

Arnaud est un véritable auteur. Ce qui tranche avec cette tradition actuelle de stand up aux vannes interchangeables. Il raconte une histoire, se met en scène comme acteur et tient son spectacle de façon cohérente.  Et tout cela avec beaucoup de talent. Certains passages relèvent de la pure performance.   Celui la je l’ai vu à Paris mais juste avant Avignon donc je le glisse dans cette sélection.

ArnaudDemancheA3-leger

Jour 1 :

La pilule du Lendemain:  Game Ovaires

Ce jeu de mot que  se retrouve en 2013 sur l’excellent site megaconnard.com dans un billet de l’excellente @lilasgoldo ( déjà auteure d’un billet ici et dont on attend le retour avec impatience. )

Un duo explosif de comédiennes, qui n’hésitent pas à taper sous la ceinture et nous présenter des femmes bien après le bord de la crise de nerf.Un spectacle bien léger, facile et agréable à consommer qui met de bonne humeur. Un sex and the city en comédie de boulevard. Comédie adulte et potache. A suivre.

large_pilulle_titre_kiss_kiss-1434468640-1434468646

En Attendant Claire Chazal: Antoine Shoumsky

Plusieurs gros gros rires, de l’humour noir, et pour le coup une vraie continuité absurde avec un début et une fin. Un spectacle original, une petite galerie de personnages et des punchlines qui vous resteront à travers la gorge tout en vous faisant rire à gorge déployée.

schmousky

Chagrin D’amour de et avec Audrey Vernon

Une véritable claque, comédienne et surtout auteure exceptionnelle. Une comédienne qui doit interpréter Thésée dans Phedre ne peut se résoudre à interpréter son texte tant elle est habitée par son chagrin d’amour. on y apprend ce qu’est la mélancolie, la nostalgie mais c’est aussi une plongée dans le sentiment amoureux et le chagrin qui l’accompagne. Et tout cela fait rire. Je ne me laisse pas facilement prendre par un spectacle mais cette fois ci, à la fin je chantais à tue tête. Seule déception la comédienne est habillée du début à la fin du spectacle malgré l’affiche. Inutile donc de réserver des places au premier rang.

vernon

Mustapha El Atrassi: Second degré:

On va forcément être plus difficilement surpris par les artistes qu’on a déjà vu à la télévision. Mustapha est drôle, il m’a fait rire dans ce spectacle à plusieurs reprises. Il sait jouer sur les clichés, échanger avec la salle, l’utiliser pour faire rire. beaucoup de talent c’est sur mais on peut lui reprocher de rester dans la même position pendant tout le spectacle debout devant son micro. Il insiste aussi beaucoup sur l’islam et son appartenance à cette religion. Sur un changement qu’il aurait opéré. L’argument est « comme on n’a pas à s’excuser des terroristes parce qu’on n’a rien à voir avec eux, on peut s’afficher comme musulman » Je valide totalement cet argument, je soupçonne simplement un léger positionnement marketing tant il a insisté sur ces questions communautaires. Il a réussi cependant à me faire éclater de rire quand une spectatrice qui disait qu’il était encore mieux comme ça. Il lui a répondu :  » merci beaucoup, si tu savais comme j’ai envie de te ken »

Encore une fois ce n’est pas un jugement péjoratif. Quand je monterais un jour sur scène je jouerais forcément sur la corde juive pour vous mettre des étoiles jaunes plein les yeux.

Jour 2:

J’ai commencé la journée par le spectacle de

Olivia Moore: Mère indigne

Olivia Moore ( je pense que ça doit être un pseudo), nous raconte la maternité et la galère d’élever des enfants. Même si j’ai des enfants je n’imaginais pas que ça puisse être si compliqué. C’est dans ces moments qu’on est content d’être un homme. Elle raconte par exemple qu’il est très dur de ne pas répondre DTC à un enfant qui demande ou est son playmobil rouge. Je pense que beaucoup de parents se reconnaissent dans ce spectacle et Olivia se révèle aussi être une vraie actrice capable de jouer sur plusieurs registres.
Olivia-Moore

Paco: Raconte ta vie

Beaucoup de talent, un humour pince sans rire. Je l’avais vu une fois au topito comedy club, j’avais beaucoup aimé. La je l’ai vu plus d’une heure. ce garçon est très drôle et il a le mérite de trancher par rapport à la tendance ultra vitaminée du stand up actuel. Même quand il va sur les thèmes éculés et passages obligatoires du stand up comme Tinder ou les blagues sur les juifs il tache de le faire avec une belle originalité. J’ai ensuite même été voir ses passages à « on ne demande qu’à en rire » On sent le spectacle, travaillé, très travaillé et retravaillé. Et il arrive à utiliser son stress comme une composante du personnage qu’il joue. A suivre…

paco

Ensuite j’ai bu des verres avec Pierre Emmanuel Barré et Bruno Haussler tout l’après midi je vous recommande donc leur série dafoukienne

La fabuleuse histoire du monde racontée aux fils de putes

Ainsi que leur spectacle full metal molière 

Enfin pour finir la journée je suis allé voir le spectacle d’impro:

 Casino

c’était mon premier spectacle d’impro et je dois dire que ca m’a bluffé. La capacité des acteurs à réinventer un spectacle sur scène est impressionnante.  En gros le principe est que le hasard et les spectateurs provoquent les situations avec lesquelles les acteurs feront le spectacle.  Le spectacle a plusieurs années et ça marche. Belle complicité entre les comédiens et spectateurs ravis. J’ai vu par exemple ce sketch qui a été filmé.

 

casino

Jour 3

Marx et Jenny

On y retrouve avec plaisir Audrey Vernon, déjà vue dans Chagrin D’amour. Elle raconte ici la terrible histoire sentimentale de Karl Marx. Avec Jenny sa femme mais aussi avec la gouvernante et avec Engels son ami intime. C’est beau, c’est triste, c’est documenté et l’auteure avec tout ça parvient à nous faire rire.  La conjugaison parfaite d’un talent de conteuse et d’un colossal travail d’auteure. De plus la salle était à la fois très confortable et climatisée ce qui en fait ma meilleure salle du festival. Ca m’a presque donné envie de produire un biopic cinématographique de Karl Marx. Disons que ça cogite.

marx et jenny

Pierre Croce: Power point comedy

Pierre Croce a un concept, une identité c’est le Power point show. J’adore le principe j’en suis un praticien amateur.  Pierre a le mérite de ne rien dire de sérieux et de tenir un spectacle de plus d’une heure avec son fidèle ordinateur et son pointeur laser. Et ça fonctionne aussi parce que Pierre arrive dans son show millimétré à interagir aussi avec la salle avec l’assurance des bons stand-upers.

croce

Guillaume Darnault: C’est qui moi

Guillaume a réussi à faire complet tout les soirs à avignon, bénéficiant d’un excellent bouche à oreille. Guillaume c’est un performer d’impro. Il fait aussi du doublage. En gros Guillaume est amnésique, le public est constitué par ses proches qui vont l’aider à retrouver la mémoire.  la particularité de ce spectacle d’impro c’est que c’est un one man show. Chapeau.

darnault

Dedo et Yacine

Ils font partie de la première génération du Jamel Comedy Club presque 10 ans déjà, ça se voit sur scène. Ils tiennent vraiment le truc.Avec eux même une blague moyenne fait rire. Ils passaient l’un après l’autre. Dedo impressionne par son aisance sur scène et les personnages qu’il crée. Yacine a un personnage un peu dandy, souriant qui pousse très très loin les délires. Il le dit lui même  » mon spectacle c’est comme un bon joint, faut se laisser partir sinon on fait un bad trip ». Ils m’ont bien fait partir.

dedo et yacine

Jour 4 ( le dernier)

Pourquoi ? de Michael Hirsh

Plebiscité par la presse et par le public, visiblement ça a souvent été complet. Michael présente un spectacle très écrit. basé sur des jeux de mots et des personnages qui le suivent de l’enfance au troisième âge. Un spectacle sans aucune vulgarité. On peut simplement regretter qu’il soit parfois trop long sur une blague éculée  en l’occurence  » femme qui rit à moitié dans ton lit » mais en même temps cette blague n’avait jamais été poussée aussi loin.

pourquoi

Vanessa Fery, Belle,bonne et capable

Un one man show féminin. une Bridget Jones, un peu plus âgée. actrice survoltée, beaucoup de personnages. je dois dire que je ne suis pas complètement rentré dans le spectacle. beaucoup trop de mails pros échangés juste avant.  Cela dit c’est une bonne actrice et le texte arrive par moments à surprendre même sur des thématiques et un genre éculées.

Affiche "Vanessa Fery est belle, bonne et capable"

Affiche « Vanessa Fery est belle, bonne et capable »

Basic Einstein: Damien Jayat

Rions avec Einstein, un cour de physique mené par un prof qu’on aurait tous aimé avoir. Passionné par sa matière, faisant des efforts pour que tout le monde puisse comprendre et enfin avec beaucoup d’humour. Si certaines vannes tombent à plat on pardonne très facilement car cela fait partie du personnage.  Moi même issu d’une formation à la fois manuelle et scientifique ( médecine) j’ai appris beaucoup de choses.

basic einstein

Fabrice Eboué

Il fallait bien respecter les quotas et ne pas finir sur une journée Blanche. Rien à dire, doué, très doué. Ca raconte beaucoup de choses.Il semble n’avoir peur de rien sur scène. Et surtout il peut faire autant de blagues border line qu’il veut car son discours sous jacent est très clair et ne semble pas composé d’homophobie, de racisme ou d’antisémitisme.

fabrice-eboue-spectacle-mar

 

 

Voila Avignon c’était fini. Je me suis aperçu que j’avais raté plein de spectacles. Je me rattraperais l’an prochain ou à Paris. Vous me direz que je n’ai pas vu le in. Suis-je out ?

J’ai beaucoup fréquenté le théatre « officiel » et subventionné quand je vivais en province ( à Strasbourg en l’occurence) Beaucoup moins depuis que je suis à Paris. d’abord mon métier c’est l’image animée. Cinéma d’un coté, dafouk de l’autre et je dois dire que je me retrouve bien dans le coté libertaire du off d’Avignon. Personne ne demande l’autorisation à quelqu’un pour se produire sur scène. un beau mélange de professionnalisme et d’amateurisme etc.

Voili voila j’espère que cet article vous a passionné n’hésitez pas à le partager pour que tous ceux qui n’ont pas pu venir à Avignon puissent en sentir l’ambiance.

PS: Vous savez maintenant que je suis à la recherche de l’humour, si l’humour veut faire un pas vers moi et me proposer de l’energie, de l’envie et/ou des projets mon mail c’est jeremy ( at) dafouk point com